Triade de Lazhertaer

Triade de Lazhertaer

Administration

Région
Régime

Archipelle d’Adaaris
Alliance politique, économique et militaire

Démographie

Gentilé
Population

Aucun
~ 400 hab

Géographie

Coordonnées

Mots-clés

Les trois dirigeants des villages de Kokedig, Araok et Huel-Vor, se réunissent le du Bölti 60 Caldus an 167 pour fonder la Triade de Lazhertaer. Cette triade à pour but d’officialiser l'union déjà historique des villages. L'entente des villages était déjà excellente, il était juste question officialiser l'unité du territoire face aux puissances étrangères.



Timeline

- Bölti 60 Caldus an 167 Fondation de la Traide de Lazhertaer - Bïarn 51 Mortem an 192 La triade a connu un essor économique certain grâce à la création de la route reliant l’archipel au contient. Enfin l’essor profita surtout à Huel Vor et Araok. La route menant à Kokedig se vu coupée par un éboulement conséquent sur la partie la plus escarpée de la seule route praticable et la communication avec les autres villages ne put maintenant se faire que par bateau, limitant grandement les échanges économiques hors frontière sur cette partie de l’Ile. Les opportunités économiques qui se sont annoncées ont monté la tête des dirigeant et un poste frontière fut érigé pour collecter des taxes de passage à l’entrée du territoire. Soit-dit au passage au détriment de l’entretien général des villages, question de répartition des dépenses… L’objectif de ces taxes étant officiellement destinées à financer l’édification de la forteresse du chapitre. L’édifice intègre une structure défensive simple avec une demi-douzaine de gardes postés sur place pour contrôler les passages et éviter tout problèmes de pillage sur le territoire. Cette décision ne fut pas l’unanimité des habitants et un début de fracture sociale s’installa entre les dirigeants et les villageois se plaignant de l’augmentation des taxes induites et la réduction des bénéfices liées au commerce extérieur. Nous verrons bien si cette nouvelle stratégie économique payera les prochaines années…

Histoire

1) Les pêcheurs d’Ispegrade

Il existe, depuis au moins trois générations, trois équipages de pêcheurs et d’explorateurs avec chacun leur navire, parcourant les mers depuis trois générations, originaires d' Ispegrade, vivant des échanges et du produit de la pêche côtière. Ils n’ont pas d’embarcations suffisamment importantes pour prendre la haute mer. L’entente entre les trois navires était plus que cordiale. En effet chaque navire a sa spécialité et n'empiète pas sur les affaires des autres. Ils échangent même des informations et bons plans à chaque rencontre. Au fil de leurs explorations pour trouver les meilleurs coins de pêche, ils tombèrent d’accord pour dire que les côtes de l’archipel d’Adaaris, notamment de la grande île, accessible en longeant les côtes de la région sauvage de Morgnïak, puis celles de Bleuniek, regorgeaient de ressources. - Les eaux saumâtres du marais regorgent de daurades, de mulets et de sars. Spécialité de pêche de l’Araok (“en avant” en Breton), (coordonnées 1210, ~, 3630). - Les profonds apics au bout de l'île sont remplis de crustacés, domaine de compétence du Kokedig II (“coquille de noix” en breton , d'où le fait qu’il y en ait eu un deuxième), (650, ~ , 3810 ). - Les hauts fonds sont riches en petits poissons (fritures) très appréciés. (coordonnées 1190, ~, 34000). Spécialité de la Huel-vor, (“marée haute” en breton) bateau à fond plat qui peut naviguer dans ces eaux . Seul bémol, le temps de trajet jusqu'à ces terres… le Bölti 30 Caldus an 163, après un énième aller-retour, l'évidence s'impose à l'équipage du Kokedig II, il fallait qu’ils établissent leur résidence sur l'île pour profiter plus souvent de femmes et d'enfants et ne retourner à Ispegrade que pour commercer. Ils seront bientôt imités par les autres équipages à n’en pas douter. Un événement les poussa à précipiter cette colonisation : les perspectives d'une guerre dont Ispegrade avait peu de chance d'en ressortir indemne… Un nouveau bémol s’ajoute à cette décision : que faire des bêtes sauvages qui peuplent ces terres ? La solution : engager quelqu’un pour lutter contre ce fléau, mais qui ? …

2) La naissance du Chapitre et du village de Kokedig

Au détour d’une nouvelle sortie en mer, un des marins de Kokedig II aperçut un chevalier mourant à quelques pas des côtes. Il avertit aussitôt son équipage et ceux-ci lui viennent en aide, lui portant les premiers soins. Il fut sauvé, et vécut quelques temps sur leur navire, se faisant appeler “Sinya”, les aidant dans leurs travaux quotidiens. Il apprit que ceux-ci avaient pour idée de s’installer sur un archipel, non loin de là, sur les terres d’Adaaris, mais l’endroit était infesté de bêtes sauvages. Le chevalier errant décida de mettre son épée à leur service, en guise de paiement pour sa vie. C'est ainsi que fut fondé le village de Kokedig, du nom de leur navire.

3) Fondation de la triade de la Triade de Lazhertaer

Les trois dirigeants des villages de Kokedig, Araok et Huel-Vor, se réunissent le du Bölti 60 Caldus an 167 pour fonder la Triade de Lazhertaer. Cette triade à pour but d’officialiser l'union déjà historique des villages. L'entente des villages était déjà excellente, il était juste question officialiser l'unité du territoire face aux puissances étrangères.

Géographie

La triade est établie sur les deux deux grandes îles de l’archipelle d’Adaaris: l’Île de Kan An Avel (Chant du vent en Breton) au sud et l’Île d’Aocherezh (cabotage en breton) au nord. Stratégiquement elles constituent les deux seuls points de passage maritimes entre la mer d’Albilene et la mer d’Adaaris, elle-même connectée à l’océan. Ce qui en fait un point de passage maritime très important. Les deux îles sont situées au sud de la Contrée de Cyrathel seul accès terrestre viable vers le continent.

Structure politique

Il n’y a pas de bâtiment officiel, les trois dirigeants des villages se réunissent si la situation l'exige au plus proche du sujet de leur réunion. Cette alliance est une alliance de bonne entente politique et de répartition économique des taxes de passage. Chaque village est prêt à prêter main forte aux autres sans conditions particulières si ce n’est de la reconnaissance et le gage de se voir aider en retour lorsque la situation l'exige. L’histoire de ces villages est encore jeune et il n’y a pas de conflits internes pour l’instant. La géographie de l'île en fait un point géostratégique important dans le contrôle des passage entre les mers, l’accès terrestre à la contrée de Cyrathel en fait donc un point de passage vers Queledryn, et rétrospectivement, elle lui assure un point de passage vers la mer. L’enjeux géopolitique avec la cité du nord est crucial pour la Triade.

Economie

L'économie est tournée vers l’extérieur, initialement basée sur la pêche, les villages ont chacuns développé leurs spécialités et se concentre sur des marchés de niche. L’instauration de taxes de passage entre les mers et vers le continent constitue un revenu non négligeable pour les villages. L'essor du commerce avec Queledryn a permis de développer l'économie de la Triade. Le Chapitre de la Quête assure la protection des villages en échange de leur contribution en vivres et matières premières.

Militaire

Il n’y a pas d’organisation militaire sur l'archipel. Les dirigeants des villages assurent l’ordre et la justice. Les rares problèmes nécessitant une intervention armée (attaques de bêtes sauvages, escortes ) est assurée par le Chapitre de la Quête qui assure la protection de l’ensemble de la population. Un futur fort est en cours de financement par les dirigeants de la Triade via les taxes de passage.

Démographie

En comptant les fermes environnantes et les pêcheurs qui vivent sur leur bateau, la triade de Lazhertaer compte pas moins de 400 âmes.