Queledryn-Dhal

Queledryn-Dhal

Entrée de la cité vers l'an 101

Administration

Région
Régime

Gabilbarük
Monarchie

Démographie

Gentilé
Population

Queledrains
~500 hab.

Géographie

Coordonnées

Mots-clés

Queledryn-Dhal (anciennement orthographié Qeledryn-Dhal) est une mine située sous le mont Günvardhal (littéralement “la mine de Varda”), au sud d’Aaradyl, au milieu des terres et des forêts. L’exploitation de la mine a commencé vers -300 avant l’ère Norveg. Aujourd’hui Queledryn est fermée au monde, pour se protéger. Elle gouverne un vaste territoire abritant trois villages.



Timeline

Calendrier Norverg

  • ~-300 : Écriture du premier Sézud
  • -100 : Premier Mîm-Mahal Lembar, il fondera le Cervidisme actuel
  • 22 : Naissance de Thrain
  • 24 : Écriture du Sézud Divin par le Mîm-Mahal Nofrem
  • 46 : Couronnement de thrain
  • 47 : Ouverture de la mine au monde par Thrain
  • 100 : Naissance Gomrik Târag
  • 36 Mortem an 111: Mort de Thráin
  • Mortem 111 : Couronnement Gloin le marchand
  • 120 : construction bibliothèque collection mondiale
  • Fern 72 Fridus an 125 : assassinat de Gloin lors partie de chasse
  • Fridus an 125 à Mortem an 126 : régence de Nondourene
  • 33 Mortem an 126 : couronnement Gomrik Târag
  • 18 Fridus an 126 : le roi Gomrik Târag fonde la Kibil-Inbar (corne d'argent)
  • 129 : Doctrine du Toerisme
  • 138-145 : Guerre du Dernier Roi
  • 149 : naissance de Fanrök Drafar
  • 155 : l’ordre des Uzmaals
  • 61 Caldus de l'an 165 : coup d’état de Thrindar Târag
  • 165-166 : Crise de Thrindar Târag
  • Fridus 171 : mort de Gomrik
  • Demeter 171 : Fanrök Drafar
  • 173 : Fanrök fait creuser la nouvelle salle du roi

Histoire

Génèse de la ville, écriture du Premier Sézud (-300)

Entrée de Queledryn

Vers l’an -300, une tribu de chasseurs cueilleurs se sédentarise lors des grandes migrations des temps anciens, dans une vallée à l’abri des dangers et commence à exploiter la mine.
Beaucoup de migrants viennent s’installer dans la mine, qui les protège des nombreux Raksa encore présents dans la région. Le premier chef de Queledryn était Azaghâl. Il fonde à cette époque, sa dynastie, qui perdurera 400ans.

Quelques années seulement après leur implantation, les Queledrains s’accordent sur une croyance commune, une croyance antérieure à leur arrivée dans l’ancien continent. Ils écrivent ensemble le Premier Sézud qui est le livre saint des queledrains. Toutes les croyances à suivre, les règles à respecter y sont inscrites et ce livre d'apparence anecdotique deviendra pourtant le Livre qui instaurera le Cervidisme.
200 ans ont passé et les queledrains se sont organisés dans leurs croyances, le Cervidisme est maintenant le centre de la vie de chaque mineurs, mais pour être totalement adoptée, elle doit avoir une présence physique dans la mine. C’est pourquoi en l’an -100 est nommé, par le roi, le Premier Mîm-Mahal (petit créateur). Le Mîm-Mahal Lemnbar sera le premier et celui qui construira les bases du Cervidisme actuel.
En l’an 24, le Mîm-Mahal Nofrem écrit le Sézud Divin qui devient le nouveau livre saint de la mine. Il l’écrit parce que les croyances ont changé et seuls 3 des 7 mahalan (dieux) initiaux sont encore priés dans la mine.

Ouverture de Queledryn au monde (47)

La mine perdure en restant cachée du monde. Mais en l'an 47, le Roi Thrain ouvre la mine au monde, et fait bâtir avec l'aide de son fils une porte avec deux colosses imposants. Ils ouvrirent Queledryn pour avoir accès à plus de ressources, plus de richesses, vendre leurs productions et faire des alliances.

Expansion du Cervidisme (154-)

Oncopole, Principal lieu Saint du Cervidisme

En 154 l’armée rentre de la guerre, chargée d’or et de gloire. Cette victoire sur Bhrone motiva l’industrie et les queledrains savaient maintenant qu’ils n’étaient plus les mineurs isolés du centre du monde. Malgré cette victoire et cette motivation, le roi Gomrik prit la décision d’arrêter les massacres. La guerre avait couté plus cher que ce qu’elle avait rapporté, il avait perdu la moitié de ses hommes et son comportement agressif mettait en péril la pérennité de la mine.
Gomrik Târag prit donc des décisions politiques controversées, la mine ne ferait plus la guerre pour le moment, l’industrie s’oriente sur sa reconstruction et l’armée d’élite demandée par le Bundore (chef des armées) a été refusée. L’étonnement était total dans la mine, un roi qui avait été tout son règne agressif et hostile aux peuples extérieurs décidait de laisser la guerre de côté alors que son peuple n’avait jamais été aussi fort.

A l’inverse, le roi lança une campagne religieuse, si la guerre coûtait tant pour le Toerisme alors que le nombre de croyants avait chuté, ce sera par une campagne passive que le Toerisme gagnera du terrain. L’opération était d’envoyer massivement des missionnaires dans les pays alentour, prêchant le Cervidisme massivement et en construisant des temples dans les villes alentour.
Son regard se tourna surtout vers le sud de Gabilbarük, et donc un ordre fut créé : l’ordre des Uzmaal. Cet ordre composé de vingt-cinq missionnaires, et financé par le roi lui-même, aura pour mission de convertir les peuples extérieurs au Cervidisme. Cet ordre pacifique n’est armé que pour sécurité mais ne tuera pas sans raison. Leur première mission était de convertir les habitants de Naphön et Bleuniek, officieusement ils étaient envoyés pour espionner les défenses des deux régions pour une future attaque.
Le temps que l’ordre s’organise et voyage jusqu’à Naphön, les 25 missionnaires arrivèrent fin Demeter an 156.
Seulement quelques années après, les villes de Naphön et Bleuniek sont touchées par une peste qui détruit les deux villes. Elles sont brûlées pour éviter que la maladie ne se propage. L'expansion du Cervidisme semble compromise. Et l’ordre des Uzmaals est à l'arrêt depuis.

Politique

Les rois de la mine se sont succédés depuis toujours, la dynastie au pouvoir actuel est celle des Brafar (171-), c'est la toisième dynastie fondée sous à Queledryn; la plus ancienne celle d’Azaghâl premier roi de la mine, a duré presque 400ans (-271,126) et celle des Gundusbad, qui a duré 45ans (126, 171).

Le Roi Gloin fut connu pour son ouverture d’esprit, son amour de l’art, et surtout l’ouverture de la mine au monde. En l’an 120, il fit creuser la Grande Bibliothèque de Queledryn qui devint la plus grande du monde connu. Il fit aussi creuser la Grande Salle de Spectacle. (plus d’infos sur Gloin)

Le Roi Gomrik fut connu surtout pour le Toerisme qui devint la doctrine politique de la mine. Il eut un passé glorieux en gagnant la guerre contre Bhrone, il fit prendre conscience au monde que les queledrains n’étaient pas de simples mineurs. (plus d’infos sur Gomrik)

Le 61 Caldus de l'an 165, Thrindar Târag devient roi après avoir réussi son coup d'État. Il devient le deuxième roi de la dynastie des Gundusbad. Un roi qui repris le chemin des négociations très tôt en sachant que c'est dans les accords que la mine prospérera. Il poussa pourtant la mine a une crise politique sans précédent.

Crise de Thrindar (165)

Quand Thrindar Târag prend le pouvoir en l’an 165, il se place en maître des puissances de la mine. De fait, il est incontestable et incontesté puisqu’il a le plein soutien de l’armée.
Persuadé que les alliances seront la clé de la réussite il instaure dès le début de son règne des pseudos accords sans réellement se soucier des queledrains.
Mais l’isolationnisme est maître depuis toujours à Queledryn et une telle cassure met directement le Roi Thrindar en porte à faux. Certes il est le Roi mais il est seul face à son peuple. Ce qui augmente cette cassure est que dès le début de son règne il déclare une guerre qui pourrait détruire la stabilité de la mine instaurée depuis 20 ans.
Très tôt les queledrains ne font pas confiance à ce nouveau Roi et se rapprochent de Gomrik qui est toujours aussi influent qu’avant.

Le pouvoir monte à la tête de Thrindar et il en devient paranoïaque, il a peur de ses généraux qui pourraient le renverser, comme il l’a fait avec son père. Alors il n’en garde aucun et se place en chef de tout. L’armée n’as plus aucune organisation et en quelques semaines, Thrindar perd une partie du soutien de l’armée.
Le Roi est totalement versatile et ne sert plus que ses propres intérêts et conviction en fin Mortem 167. Il décida d’agrandir ses terres et se lancer à l’attaque de tous ce qui le regardaient de travers.
Sa folie paranoïaque le pousse même à croire qu’Accalmie est son ennemie, puisqu’il pense que Naphön à rejoint l’Entente pour porter un coup fatal à sa couronne. Toute l’industrie rodée de la mine se tourne vers la guerre, sous des ordres extravagants.

Alors son père, Gomrik Târag entreprend de récupérer le trône, et il sait qu’il est aidé des tous les Queledrains. Ce fut chose simple, et le 72 Mortem an 167, la couronne était de nouveau sienne.
Gomrik Târag est de nouveau roi et ce vieux sage sait que toutes les décisions de son fils sont à reprendre et annuler tous accords et déclarations.
D’abord il doit se débarrasser de Thrindar qui n’acceptera jamais sa chute. Mais il ne pouvait se résigner à exécuter son fils. Alors il fit maintenir son fils couché sur une table et pour que jamais Thrindar n’ait de nouveau de vues sur le trône, il l’aveugla en déposant une bille chauffée à blanc sur chacun des yeux de son fils.

Gomrik Târag ne risquerait certainement pas une bataille contre Kaßen et encore moins pour la région de Bezvenn. Donc cette guerre n’avait aucun lieu d’être. Alors il envoya dès son sacre des émissaires à Bleuniek pour annuler la guerre. Pour la frayeur occasionnée, il offrit deux coffres de woth aux habitants. Et pria les habitants de Bleuniek d’excuser Thrindar pour sa folie.
Enfin et dans une vision de bienveillance et de paix, il envoya des émissaires à Kervegant et à La Triade de Lazhertaer pour retirer Queledryn de l’Alliance d’Adaaris. Au final des discussions, l’Alliance est dissoute pour qu’aucun des trois membres n’ait une quelconque redevance.
En définitive, Gomrik détruisit toutes les entreprises instables de son fils. La mine retourne à sa stabilité et sa solitude habituelle.
Cette folie politique est vécue comme une faiblesse pour la mine, et le roi ne pourra plus prendre les décisions seul. Ce sur place a failli coûter bien plus cher à la mine que ce que ça lui aurait rapporté.

Couronnement de Fanrök Drafar

En Demeter 171, après la mort de Gomrik, c’est Fanrök Drafar qui est couronné. Son règne paraît prospère. Il veut marquer le coup et faire totalement table rase du passé. Il fonde alors sa propre dynastie des Drafar.
Il entreprend aussi de faire creuser la plus grande salle jamais creusée dans Queledryn. Ce projet prendra certainement toute sa vie.
Fanrök Drafar n’oublie pas le Teorisme, puisqu’il est né après la Guerre du Dernier Roi, il est totalement adhérent au toérisme.

Derniers rois de Günvardhal (depuis la création du lore) :

- Thrain Tactique, règne de Demeter an 70 à Mortem an 111 (41 ans de règne)

- Gloín le Marchand, règne de Mortem an 111 à Demeter an 125 (14 ans de règne) - Gomrik Târag, règne de 33 Mortem an 126 à l’an 171 (45 ans de règne) - Thrindar Târag 165 au 72 Mortem an 167 (2 ans de règne)

Relations extérieures

Gloin Le Marchand à permis une nette amélioration du niveau de vie des queledrains. Il a ouvert la mine au monde, elle était jusqu'alors reclue des peuples connus, cachée de tous grâce a la protection du Mont Günvardhal. Il a aussi grandement marchandé avec les peuples alentour ce qui a permis de construire des relations solides et pérennes. Avec cette ouverture, l'ancien roi Gloin, avait aussi fait construire une route de Queledryn à Bhrone. Il avait aussi fait creuser les rivières pour avoir un port marchand dans la montagne. Même si l'économie de Queledryn reposait toujours en grande partie sur elle-même, les marchands ont pris une place de plus en plus importante dans l'économie. Il a fondé une armée pour protéger la porte mais celle-ci n'était pas la plus organisée et la plus redoutable des armées du monde.

Gomrik grâce à sa nouvelle doctrine le Toerisme a relancé l'économie de la guerre et a rendu la mine totalement hermétique aux autres peuplades inférieures. Il a fondé une garde royale : la Kibil-Inbar (corne d'argent) en Fridus an 126. Cette armée d'élite à pour but de protéger le roi et la mine. Détaché des fonds de l'armée, cet ordre jouit de meilleures armes et chevaux. Elle n'est pas encore connu du monde due à son jeune age, mais compte bien faire briller Günvardhal plus qu'il n’éblouis déjà le Vieux continent, car à l'époque Queledryn était la plus grande puissance du sud-est du continent. Le but premier du roi n'est pas d'agrandir son territoire, pour garder le sang « pur » ; mais de subvenir au besoin de son peuple grandissant.

Toutes relations avec les villes extérieures sont donc coupées, les marchands de Bhrone et de Waterchurch ont été bannis du marché. Toutes les familles accueillies jusqu’à aujourd'hui ont été chassées. Gomrik remet la guerre au centre de l'économie, son regard se tourne vers l'est. Enfin deux garnisons ont été envoyées à Logail et Corenciel, pour surveiller les passants et les ragots. On assiste à un retour à l'isolationnisme total de la mine.

Depuis sa prise du pouvoir en l'an 165, le Roi Thrindar Târag ouvre à nouveau les portes de la mine. Il envoie des émissaires vers les rois alentours pour reprendre le chemin des négociations perdus par son père vingt ans plus tôt. Il repris les discussions de la construction d'un temple Cervide à Bhrone, et envoie les missionnaires de l'ordre les Uzmaals ver Naphön de nouveau, pour contrôler les agissements d'Accalmie. Enfin son regard s'est très vite posé sur Bleuniek. Mais son père reprend le pouvoir et rompt tous les accords et échanges faits.

Lorsque le Roi Fanrök Drafar est couronné, il reste dans l’idée de l’isolationnisme et il n’ouvre pas pour l’instant la mine au monde. Toutefois il pense ouvrir la mine aux habitants de Gabilbarük son royaume. Pour cela, il devra sécuriser les frontières pour assurer la stabilité de son territoire.

Les Grandes Pioches

Thret Crasik, un illustre forgeron queledrain décide de consacrer tout son savoir-faire et ses connaissances pour forger une série de pioches de grande qualité. En alliant de l’oprine, du ruby rouge, du lapiame et du diamant, il réussit à créer un nouveau matériau : l’Appamétite. Ce nouvel alliage vert est malléable comme l’argile quand il est chaud, et aussi solide que l’obsidienne quand il est refroidi. Grâce à cette dernière particularité, Thret Crasik a pu faire une tête de pioche aussi fine qu’une aiguille, ce qui permet aux mineurs de grandement réduire les pertes lors de l’extraction du minerai du bloc de pierre. Le ruby rouge étant un matériau très rare, Thret Crasik n’a pu façonner que sept pioches nommées dans cet ordre : Esternueire, Dormeire, Renós, Gaujós, Regent, Simplòt et Crentós. Renós est la pioche des Rois de Gunvardhal car elle est sertie de diamants.

De par leur rareté, ces pioches ne sont réservées qu'aux grands dirigeants de ce monde, un présent politique offert uniquement par le roi. Plus qu'un cadeau, le don d'une pioche à un dirigeant extérieur à Gunvardhal est un signe fort d'accord et de paix. A ce jour, les six pioches furent données aux dirigeants d’Araadyl:

- Regent fut donnée aux Arkhals de Shügate par Thrain le Tactique pour l’ouverture d’une importante route commerciale.
- Dormeire fut donnée à l’ancien Baron de Pumpside par Gloín le Marchand pour l’acceptation d’un accord commercial exclusif.
- Simplòt fut donnée à l’empereur de Käßen par Gloín comme signe de bienveillance géopolitique entre les deux citées souterraines.
- Crentós fut donnée au chef de Kokedig pour leur installation, et en prévision de futurs accords.
- Esternueire fut trouvée par un marchand sur le champ de bataille d'Algan, et vendue au Baron de Fiord en l'an 167.
- Gaujós fut donnée au chef de Kervegant, suite à la création de l'Alliance d'Adaaris (qui n’est plus depuis)