O'Yodo

O'Yodo

O'Yodo vers l'an 165

Administration

Région
Régime

Bassin du Bordure
Gouvernement

Démographie

Gentilé
Population

O'yodïte
~70 hab.

Géographie

Coordonnées

Mots-clés

O'Yodo est une petite ville de l'est du continent qui prospère grâce au commerce qu'elle entretient avec ses alliés Kaïsaï et Accalmie



Timeline

Calendrier Norverg

  • 15 : Installation des Kaïsaïtes
  • 19 : Le Shogun de Kaïsaï octroie l’indépendance
  • 20-22 : Fondation de O'Yodo
  • 30 : Occupation d'O'Yodo par les troupes d'Accalmie
  • 50 : Atsuko Segatakai prend le pouvoir
  • 66-71 : Embargo d'O'Yodo
  • 75 : Indépendance de O'Yodo, entrée dans l'Entente
  • 112 : Yuki Kashikoi devient gouverneur de l'île
  • 154 : Destruction du temple par les pirates

Histoire

De l'an 9 à l'an 15 Accalmie est assiégée par les Rākṣasagrønns.
En l'an 15 Kaïsaï, alors proche voisine, vient en aide à Accalmie et installe un camp militaire au nord du Bassin de Bordure pour accueillir les troupes et les armes.
Après la victoire de l'armée de Kaïsaï sur les Raksa, avec l’aide des troupes accalmes, l'armée kaïsaïte se retira sur son île. Certains marchands qui avaient suivi l’armée s’installèrent dans le camp pour sa situation géographique avantageuse pour le commerce.

En l'an 16 toutes les troupes de Kaïsaï se retirent complètement, pourtant la plus part des marchands restent sur place car ils sont entre les deux villes et donc s'offrent des nouvelles opportunités d'échanges.
Le shogun de Kaïsaï octroie l’indépendance des marchands qui sont restés, parce qu'il a des choses plus importante à traiter. En revanche ceux-ci ne devront s’attendre à aucune aide de Kaïsaï.
Alors livrés à eux même, les marchands décidèrent de créer leur propre ville et d'élire leur dirigeant. Ils organisèrent deux votes, l'un pour le nom de la ville et l'autre pour le dirigeant. Pour le nom : Kodoku, Shōnin, Pōto et O'yodo. Ce fut O'yodo qui obtenu la majorité. Pour le dirigeant : Yūkan'na, Kashikoi, Segatakai. C'est Jun Segatakai qui obtenu la majorité. Jun est connu pour sa richesse et son influence au sein du village.
O'yodo se spécialise dans la pêche, mais aussi dans les échanges entre les deux villes, comme une plate-forme de marchandises. Grâce à leurs familles sur les deux côtés de la mer, les marchands d’O’Yodo font passer des marchandises sans douanes puisqu’ils n’utilisent plus le port d’Accalmie. Quelques petits marchands accalmes trouvèrent cette ville intéressante et quittèrent Accalmie pour O’Yodo.
Mais les grands marchands d’Accalmie s’offusquèrent et sommèrent leur Roi de remédier à ces fraudes.

Un soir des troupes accalmes se rendirent sur place pour soumettre Jun Segatakai à l'autorité du Roi. Jun sous la pression et ne voulant pas mettre en danger son peuple accepta un accord en faveur d'Accalmie. Cette dictée par le roi dit qu'Oyodo doit se soumettre à Accalmie et doit reverser une partie de ses bénéfices.
A la mort de Jun Segatakai, il y eut une prise de pouvoir de son fils Atsuko Segatakai. Il voulait monter une résistance contre Accalmie afin de reprendre le contrôle.
Le Roi commandita l’assassinat de Atsuko Segatakai. Une fois l’opposant mort, le Roi mit son frère Philippe Heicat comme gouverneur de la ville.
Accalmie tenta de faire passer cette mort pour une mort naturelle sauf qu’Atsuko n'avait que vingt-neuf ans. La population ne tarda pas à se révolter en vain… Le roi Accalme envoya trente soldats sur place pour éviter les émeutes. Les soldats avaient l'ordre d'exécuter toute personne s'opposant à l'autorité de la couronne. Cette situation dura cinq ans.
A la suite des événements de 66, O’yodo est vassale d’Accalmie puisqu’elle est dirigée par la dynastie Heicat. Toutefois pour éviter les révoltes et les tensions, Accalmie n’imposera officiellement aucune directive (politique ou commerciale) à O’Yodo. En contrepartie O’yodo paiera des frais de douane à Accalmie pour l’utilisation de son port vers Kaïsaï.
En 71 le roi Accalme s'efforça pendant cinq ans d'effacer tout espoir d'indépendance dans la tête des marchands. Après cinq ans de terreur rythmée par les exécutions en publiques, la tension redescendit enfin d'un cran. En effet le roi avait réussi à calmer les tensions mais aux prix de cinquante-cinq morts.
Après avoir totalement effacé toute trace de résistance, Philippe Heicat décida d'intégrer O'yodo à l'Entente en temps qu'État indépendant en l'an 75.
Après la mort de Philippe Heicat en l'an 75, Yuki Kashikoi prend la gouvernance. Yuki était le bras droit de Philippe.

Vers l'an 150 O'yodo perçoit de plus en plus le passage de pirate dans la baie. Pour l'instant ils ne font que passer…
En mortem de la même année les pirates attaquent la petite ville d'O'yodo pour ces ressources en poudre et en or, n'arrivant pas à larguer les amarres dans le port, un groupe pointe les canons en direction du temple en bois. Celui-ci est canonné durant une bonne heure avant que les habitants de la petite bourgade décident de céder à la demande des pirates. Cet événement déploie un nombre de quarante morts, l'ensemble étant des hommes et des femmes prient dans le temple ainsi que de très nombreux blessés. Le temple est détruit le 36 Fridus de l'an 154. Un mémorial est érigé dans l'année qui suivra. Ce jour marque une guerre sans relâche entre O'yodo et l’ère pirate dans la région. Suite à la demande d’O’yodo, Accalmie envoya des navires de guerre dans l'entrée de la baie pour surveiller le passage des pirates, cela permettait aussi à Accalmie d’assurer la sécurité de son propre port.