Nedam

Nédam

Nédam vers l'an 170

Administration

Région
Régime

Terres Nédaines
Arkhal

Démographie

Gentilé
Population

Nédain
~40 hab.

Géographie

Coordonnées

Mots-clés

Nédam est un village de pêcheurs du nord-ouest du vieux contient. Elle connut un passé glorieux où elle était un membre important d'une des plus grandes alliances qui ont existé. A la même époque elle exportait ses poissons partout sur le Vieux-Continent et elle était une ville de renommée internationale.
Nédam est aussi à l'origine de Modrïba et c'est sa propre colonie qui sera à l'origine de sa perte.

Après une rude crise la ville est aujourd'hui apaisée et s'est éloignée des fastes de la politique.



Timeline

Calendrier Norverg

  • -310 : Fondation de Nédam sous Nelle Khötte
  • -240 : Début des relations Nédam Gönd
  • 15 Demeter -201 : Premier Conseil d'Unité Palarde
  • 15 Demeter -201 : Gült Abort premier arkhal de Nedam
  • Fridus -193 : Gült Abort meurt, Blörut Abort devient Arkhal
  • -190 : Route et accords marchands avec Gönd
  • 15 Demeter -129 : Deuxième Conseil d'Unité Palarde
  • -105 : Arrivée de Mangul = Politique Commerciale
  • 15 Demeter -78 : Troisième Conseil d'Unité Palarde
  • Fridus an 3 : Fondation de L’ordre des Chevaliers de Nédan
  • 64 : Création de Modrïba
  • 31 Caldus an 138 : Complot de Gifuma
  • Mortem an 138 : Indépendance de Modrïba
  • 19 Fridus 140 : Les Accords Damnés avec Pumpside


Histoire

Nédam est à l’origine un village de pêche fondée au nord-ouest du continent. On ne retient pas grand choses des premières années de la ville, c’est un village de pêche simple.
Le premier échange entre deux cités fut opéré par Kaltr Bört de Gönd et Gült Abort de Nedam aux alentours de l'année -240. A cette époque, les deux “cités” sont à peine des villages.

Cités Palardes (an -220)

Et très tôt, dès -220, Kaltr Bört de Gönd veut réunir les cités des hommes car toutes les villes de l’époque ne sont pas très puissante et elles sont faible face aux Raksasagronns qui se cachent dans l’est. Alors Kaltr Bört décide d’envoyer des émissaires vers les villes connues et inconnues du Vieux-Continent. C’est la naissance des citées palardes.
De par leur relation, Nedam est la première ville où des émissaires posent pied.

Le Premier Conseil d'Unité Palarde est tenue le 15 Demeter -201 à Gönd. C’est à la suite de ce conseil qu’est créée l’Alliance des Cités Palardes. C’est aussi lors de ce conseil que le terme d’Arkhal pour les dirigeants des villes est adopté et donc Gült Abort devient le premier Arkhal de Nedam.

Nédam ne tire pas vraiment son épingle du jeux face aux villes qui entrent dans la citée palarde. Toutefois l’Alliance lui permet de placer des marchands dans les places commerciales des membres.

En fridus -193, Gült Abort meurt de vieillesse et son fils Blörut devient l’arkhal. Il tisse très vite des liens fort avec le vieil arkhal de Gönd et tous deux fondent une route commerciale importante reliant leurs deux villes. En -190 les deux villes fonctionnent quasiment ensemble, les échanges sont nombreux, et l’Alliance des citées palardes est un succès.

En l’an -129, soit 72 ans après le premier, le Deuxième Conseil d'Unité Palarde est tenu d’urgence. L’Alliance est au bord de l’implosion, les mécaniques votées ne fonctionnent pas et toutes les villes membres perdent de l’argent. De plus Ash’Katal et Shak’Tan ont quitté les Cités Palardes à cause de la mauvaise gestion et de leur éloignement.

A la suite du deuxième conseil, Nedam et Gönd perdent les avantages qu’ils avaient jusqu’alors. Gönd n’est plus le coffre de l’Alliance et les décisions sont désormais votées à Shügate. La ville redevient une ville de second plan mais les échanges avec sa voisine restent fort.

Il y eut enfin un dernier Conseil d’Unité Palarde avant que l’Alliance n’implose en l’an -78. Ce conseil servit notamment à inclure Waterchurch en temps que membre et à y installer la banque de l’Alliance. Pitkalle avait quitté l’Alliance quelques années plus tôt et Nedam faisait de même lors du Conseil. Toutefois Nedam garda le terme d’Arkhal dans sa politique, une forme de souvenir, et de moeurs.

Politique commerciale de Nedam (an -105)

En l’an -105, Mangul, un riche marchand originaire de Shak’Tan arrive à Nedam après en avoir entendu parler. Il voit tout de suite une opportunité de créer un marché d’exportation de poisson vers les villes du centre du continent. Avec l'accord de Nelle Khötte, alors Arkhal du village, et après validation au Conseil de l’Alliance des Cités Palardes, il met en place la première ligne maritime d'import/export ce qui permet au village de se développer… C'est le début d'une nouvelle ère pour Nedam.

Lorsque Nedam quitte l’Alliance des Citées Palardes en l’an -78, son économie n’en souffre pas puisqu’elle a su créer des routes commerciales fortes, indépendante de l’Alliance.
Toutefois c’est l'expansion de Waterchurch qui boulversera l’équilibre de Nedam, lorsque Waterchurch devient la plate forme économique de l’Ouest du Vieux-Continent. Et très vite Nedam se fait dépasser à cause de son éloignement des autres citées.

L’Ordre des Chevaliers Nédan (an 3)

L’an 0 est une période très particulière pour tous les habitants du Vieux-Continent. Au sud d’étranges portails apparaissent, des damnés en sortent et dévastent tout sur leurs passage. La construction incroyablement rapide de Bhrone inquiète toutes les villes qui voient croître une potentielle menace. Cela complique les relations entre les cités qui étaient jusqu’alors plutôt stable.

Nedam veut se protéger d'éventuelles menaces, mais aussi se doter de soldats d’élite comme force dissuasive.
Threg Nernhel, alors Arkhal de la ville fonde l’Ordre des Chevaliers Nédan et il en devient le premier Chevalier. Des nobles et commandants de Nedam entrèrent dans l’Ordre et dès sa première année, Les Chevaliers Nédan étaient une quinzaine.

Pour devenir futur Chevalier, il fallait que l’enfant, l’année de ses septs ans, soit envoyé dans une famille noble de Nedam pour faire ses années de page. Après ces sept années ils étaient instruits, éduqués aux lettres et aux armes et pouvaient devenir chevalier de l’ordre grâce à un rituel.

L’Ordre n’a jamais été d’une grande utilité internationale puisque qu’il n’a jamais connu de conflit extérieur à Nedam.
Aucun nom de Chevalier de l’Ordre n’a traversé les années, on peut noter que Augustus Gifuma, père de Sinnean Gifuma était Chevalier. Sinnean Gifuma sera celui qui détruira politiquement et économiquement Nédam en l’an 138.
A cause de son coût élevé, et de la contrainte des années de page, l’Ordre des Chevaliers Nédan est dissout en l’an 125.

Fondation de Modrïba (an 64)

En l’an 64, l’Union de Targswen menace d’attaquer Nedam. Le plus grand risque serait que l'île de Modrïba ne soit envahie par Targswen ce qui diviserait les forces de Nedam sur deux fronts.

C’est pourquoi en l’an 64, il a été ordonné de construire un avant-poste sur l'île, pour prévenir tout mouvement maritime suspect.

La colonie coûte énormément à Nédam, qui y construit un port, un chantier naval et des tours des gaies.
Pour ne pas perdre leur colonie, la politique de Modrïba est décidée à Nédam et un Gouverneur est choisi par l’Arkhal puis envoyé sur l’île avec des directives très strictes. Cette politique imposée produisit l’exacte contraire que ce qu’elle devait faire, et très vite des mouvement séparatistes apparaissent sur l’île.

Par dessus tous les modrïbains tronne Sinnean Gifuma, qui sera à l’origine de la Rébellion des 27. Nedam ressent cette Rebellion comme une perte terrible et pourtant elle se voit contrainte d’accepter Sinnean comme Gouverneur de l’ïle.

Effondrement de Nedam (an 138)

En l’an 138, après le Complot de Gifuma, Nédam est dévastée.
Tous les haut dignitaires de Nédam sont mort empoisonnés. La colonie déclare son indépendance, et même empêche quiconque de quitter Nedam. Modrïba récupère aussi tous les marchés officiels de Nédam ce qui plonge la ville dans une crise insurmontable.

L’économie est ruinée, personne n’ose prendre le pouvoir, les appels à l’aide vers Gönd n’obtiennent aucune réponse. Et tous les habitants essayant de partir par la mer sont exécutés par la Milice modrïbaine qui fouille les bateaux.

Plus au sud du continent, la ville de Pumpside reçoit de plus en plus d’exilés et donc Le Consulat de Pumpside prend conscience de leur détresse. C’est pour cela qu’il proposa l’Accord Damnés. Tous les Nédains perdus sont accueillis en terre d’Ocrefield, en contrepartie ils seront obligés de rejoindre l’armée de Pumpside pour défendre le Consulat. Beaucoup de Nédains désorientés rejoignirent l’armée, environs une cinquantaine.
Depuis la crise en l’an 138, la ville s’est vidée et vingt ans plus tard elle n’est plus du tout la ville politique qu’elle fut jadis. Elle est retournée à un mode de vie centré sur la pêche, quelques échanges avec Gönd et Modrïba qui ré-autorise en l’an 167 aux Nédains d’accéder à l’île.