Accalmie

Accalmie

Accalmie vers l'an 160

Administration

Région
Régime

Bassin du Bordure
Monarchie

Démographie

Gentilé
Population

Accalme
~1500 hab.

Géographie

Coordonnées

Mots-clés

Accalmie est l'une des villes les plus importantes du Vieux Continent. Située au bout du monde humain, elle sert de bastion et empêche les attaques des Raksasagronns. Sa riche histoire et sa position lui à permis de devenir l'une des villes les plus grandes. Même si elle est membre de l'Entente la ville n'a pris part à très peux de conflits parmi les hommes.



Histoire

Timeline

  • -335 : Le début de l’exploitation de la mine / début construction des fortifications
  • -320 : Unification des clans, création du village d’Accalmie
  • -310 : Début construction de la chapelle d’Enadios dans la mine
  • -267 : Création du Conseil d’Ugwam
  • -230 : Sac de la chapelle par les Raksa
  • -227 : Bataille de la nuit sans lune
  • -212 : Reconstruction de la chapelle d'Enadios en église
  • -164 : Bataille du zénith
  • -163 : Fondation du royaume d’Accalmie par Vifort
  • -55 : Massacre de la famille Vifort
  • -56 : Prise du pouvoir des Heicat
  • -37 : Construction du fort du port
  • 9 : Bataille de la Raskare
  • 9→15 : Siège d’Accalmie
  • 24→43 : Agrandissement de l’Eglise d’Edanios
  • 62 : Création de l’Entente
  • 62 : Crise de Bleuniek
  • 112→114 : Famine
  • 117→127 : Construction du monastère
  • 156 : Construction de la banque


Genèse de la ville -330 -200

Vers l’an -300 un groupe d’homme issue des grandes migrations des temps ancien, trouva une vallée fertile, accolée à la mer. Au bout de cette vallée naissait une imposante montagne, avec en son centre une grotte, un refuge naturel qui servit d’abris aux hommes contre les Rākṣasagrønns. Ce groupe d’homme se mit donc à exploiter cette grotte, pour résister aux nombreuses attaques. Avec les minerais qu’ils sortaient ils fabriquèrent des armes, et avec les blocs de pierres ils construisirent des fortifications. Et ainsi ce groupe d’homme s’installa dans la partie du monde humain la moins hospitalière.

La nouvelle qu’un groupe d’homme avait une fortification qui résistait aux Rākṣasagrønns se propagea, et très vite, les nombreuses familles des nombreux hameaux alentours s’installèrent avec eux. Et en -335 ils fondèrent leur ville : Accalmie, dernier bastion des hommes.

Même si c’était une communauté d’origine diverse, ils croyaient les mêmes dieux, avec des noms plus ou moins similaires. Ils bâtirent une chapelle dans la mine d’Accalmie en l’an -310. Ils la nommèrent la Chapelle d’Edanios.

Le village d’Accalmie ne progressait pas vite sous l’écrasante menace des Rākṣasagrønns. En plus de leurs attaques furtives les Raksa privaient les bois alentours de gibiers ce qui obligea Accalmie de se concentrer sur l’agriculture. Tout cela retarda la croissance du village et elle prit une centaine d’années avant de pouvoir subvenir aux besoin de ses habitants et à résister aux attaques.

La politique de la jeune ville était difficile dans ses premières années. D’abord de l’an -300 à l’an -273 le chef des mineurs prit le pouvoir, justifiant que c’était grâce à eux si la ville était là. Mais leur orgueil et leur pensées élitistes ne leur permis de garder le pouvoir longtemps. Ainsi en l’an -273 il fut évincé du pouvoir. Alors se mit en place le chef de l’ancien clan des Drassis qui contrôla la ville pendant 5 ans. Il ne pris le pouvoir que pour mettre en place une démocratie. Il savait qu’Accalmie ne pouvait perdurer qu’avec une dirigeance issue de tous les peuples et non d’un seul. Il mit en place un conseil des clans qui prit son nom en remerciement : le Conseil d’Ugwam.

Fort d'Accalmie

Le Conseil d’Ugwam -267 -164

Le Conseil d’Ugwam se mit officiellement en place en l’an -267. Chaque tribus/clan possède un siège et une voie et toute décision est prise à la majorité, il y avait donc six sièges. Ce système perdura jusqu’en -164 et aura connu deux grands changements. Le Conseil se tenait dans le fort toutes les semaines pour décider des directives à prendre.

Le Conseil s’est doté d’un Chapitre de guerre après le sac de la chapelle en -230 car le conflit contre les Raksa n’était pas un sujet à traiter avec les autres. Seulement réservé à la défense de la ville et aux budgets des bataille. Le Chapitre à très vite montré son utilité et Accalmie s’est mieux organisée pour la guerre, car les conflits contre les Raksa gène grandement l’évolution de la citée. Avec l’expansion de la ville le nombre de chefs clan ne traduisait plus la population qui était maintenant mixte. Alors en l’an -180 Avec l’expansion de la ville, les clans se sont mélangés et les chefs initiaux n’avaient plus vraiment de voix dans la ville. Alors pour un soucis d’utilité politique ils laissèrent leur siège à vendre aux plus riches habitants. Le conseil était toujours composé de six sièges occupés par les hommes les plus influents d’Accalmie. En parallèle le Chapitre de guerre est resté le même, composé des grands généraux.

Après le sac et la destruction de la chapelle en -230 par les Raksa, Accalmie n’avait plus de lieux de culte. Vécu comme une immense plaie ouverte pour les habitants et une véritable humiliation. Coup du sort en l’an -227 Accalmie vaincu les Raksa lors de La Bataille de la nuit sans Lune. Alors pour que jamais les Raksa n’oublient leur défaite et que toujours les Accalmie reste la plus forte des citées, ils rebâtirent une église, en périphérie de la ville en extérieur pour être vue de tous.

Coups d’Etat -164

Andrigre Vifort alors haut-général des armées d’Accalmie gagne la Bataille du Zénith et gagne par la même une popularité immense. Avec maintenant le soutien de la population pour avoir sauvé la ville et l’armée grâce à son génie militaire, Andrigre Vifort renversa le pouvoir en supprimant le Conseil d’Ugwam. Maintenant au pouvoir Andrigre instaura une monarchie, et la première dynastie d’Accalmie, les Vifort.

La Monarchie du Chapitre -164 -146

Avec les solides bases politiques d’Accalmie, Andrigre sais qu’il ne peut prendre le pouvoir seul. Il fonde donc la Monarchie du Chapitre. Il se place en roi, maître de toutes décisions, mais est épaulé par les deux autres généraux qui constituaient le Chapitre de Guerre à l’époque du Conseil d’Ugwam. De cette façon Andrigre ne donne pas l’image d’un roi seul, même si dans les faits, les membres du Chapitre ne sont que ornement.

Fort du Zénith

Le Royaume d’Accalmie -146 -56

A la mort d’Andrigre début -146, son fils Raymond Vifort prend le pouvoir et fonde la Monarchie d’Accalmie : régime où le roi est seul commandant de la ville et seul maître des décisions. Avec ce nouveau régime, Raymond impose sa famille, les Vifort comme seule grande famille d’Accalmie.

En l’an -55 la dynastie Vifort se fait massacrer lors dans un banquet. Dans le Fort du Zénith, aujourd’hui à l’abandon et considéré comme un lieu modi. Ce massacre pourrait avoir été orchestré par les membres de la dynastie actuelle les Heicat. Il aurait payer les Raksa pour camoufler ce massacre. (J’ai construit ce fort à l’abandon au Sud ) Assassinat du Roi Jabrane fils de Eracle C’est la reine régente Laure Vifort qui prend le pourvoir en att que le futur roi soit assez vieux pour gouverner (il a 15 ans à l’époque et il faut avoir 16 ans).dernier survivant de la famille Vifort. Le Roi Baptiste Vifort se fait couronner en -56. quelque semaine après il se fait assassiner. C’est sa mère (Laure Vifort) qui découvre son corps dans son lit. Les grades la trouvèrent l’arme du crime dans les mains et son fils mort dans ses brats. La famille Heicat accusa directement la reine d’avoir tué son fils et après avoir été jugé elle a été condamné à mort pour l’assassinat du roi.

Dynastie des Heicat -56 aujourd’hui

Port d'Accalmie

C’est donc la famille la plus influente qui prend le trône : les Heicat. Maintenant Roi d’Accalmie, l'aîné de la famille : Auguste Heicat fonde sa propre dynastie.

Toute la dynastie jusqu’au roi actuel s’est concentrée sur la construction et le renforcement d’Accalmie. Ainsi aucun n’est vraiment sortis du lot. Ces rois bâtisseurs ont façonnés la ville jusqu’à lui donner son actuelle splendeur. C’est sous cette dynastie qu'apparut le fort du port en l’an -37, mais aussi le bourg autour du port, le quartier autour de l’église.

Le siège d’Accalmie en l’an 9 n’a pas entaché la popularité des Heicat qui étaient aimés par les habitants. En revanche tous les anciens généraux chargés de la sécurité de la ville ont été remplacés au profit de nouveaux. Le siège à laissé une grande cicatrice à la ville, ils n’étaient pas aussi invincible qu’ils le pensaient. Pour fêter leur victoire ils agrandirent l’Eglise d’Edanios en l’an 24, pour lui donner sa forme actuelle, le chantier dura près de 20 ans.

En l’an 112 un parasite dévore toutes les cultures d’Accalmie. C’est le début d’une grande famine. Énormément de morts dans les familles pauvres. Grosse perte économie car Accalmie doit faire importer de la nourriture de Kaïsaï. La situation ne s’améliore qu’au bout de 4 ans donc en l’an 116. Cette famine est perçue comme une punition divine. Le roi Auguste ordonne la construction d’un monastère pour calmer les dieux en 117. La construction prit dix années, et jamais le parasite ne reveint.

En l’an 156 le roi Auguste V comprend que s’il veut faire prospérer sa ville des centaines d’années encore il doit tisser de solides liens internationaux. Accalmie est en bon rapport avec Bhone et est dans l’Entente avec Kaïsaï. Il décide donc de favoriser le commerce et ordonne la construction d’une banque servant à échanger le woth avec les devises déjà présentes sur ces terres. Malheureusement il meurt dix ans plus tard, il n’aboutira jamais sa politique d’alliance et son fils prendra un chemin totalement opposé.

Le Roi actuel d’Accalmie est Hugo I. Il est né dans un contexte de paix et de prospérité. Il prend le pouvoir à 20 ans après la mort d'Auguste V en l’an 165. Dès son enfance il est passionné par l’art de la guerre, il apprend très jeune le maniement de l’épée et de l’arc. Hugo n’était pas enchanté par l’idée de devenir roi car il veut devenir chevalier. Il fantasme sur les grandes batailles qu'a connu Accalmie et se jure de se venger de la trahison de Bleuniek. A 16 ans il passe 6 mois à Kaisai pour se former aux méthodes de combat locale. Il se lie d’amitié avec le futur Shogun de Kaisai . Après la mort de son père il prend le pouvoir et s'empresse de changer les méthodes de formation des soldats d’Accalmie, il s'inspire fortement des méthodes de Kaisai (Katana). Les habitants d’Accalmie craignent une guerre imminente en vu des ambitions. Hugo cherche à tout prix à développer son armée sans exprimer ses ambitions au conseil de guerre.

Grandes Batailles d'Accalmie

Sac de la chapelle -230

Un jour de fête en l’honneur des dieux il y a beaucoup d’objet de valeur dans la chapelle. Les raksa le savent et vont pendant la nuit dans les mines dans la chapelle. Ils pillent tout et brûlent la chapelle.

Bataille de la Nuit sans Lune -227

Les troupes attendant une nuit sans lune pour attaquer un camp Raksa important. Victoire éclatante des forces d’Accalmie. Mais cette attaque fait débat car les Raksa se sont fait attaquer pendant leur sommeil et massacré sans pitié. Bien qu’Accalmie ait gagné cette attaque les Raksa décidèrent de renforcer leurs armées afin de se venger.

Bataille du Zénith -164

A midi pile comme pour narguer les troupes d’Accalmie les Raksa attaquent la ville. Il massacre tous les habitants qui n’arrivent pas à s’enfuir. En l’absence de muraille les troupes d’Accalmie n’arrivent pas à retenir les Raksa qui se comptent par centaines. Les armées se replient dans le château. Ils tiennent le château pendant toute l’après midi et la nuit. Pendant la nuit les gardes chargés de surveiller si les Raksa ne relance pas une attaque, entendent de la musique et des rires dans les faubourg de la ville. Ils en déduisent que les Raksa faisaient la fête. Ils envoient des soldats dans un passage dérobé pour empoisonner les chevaux des Raksa. Le chef des armées d’Accalmie : Eduard Vifort lance une attaque audacieuse à l’aube. Les Raksa étaient tous souls ou endormis, ce fut simple pour Eduard Vifort de reprendre la ville. Les Raksa se jurèrent de revenir plus fort que jamais.

Bataille de la Raskare 9

Prise du fort au Sud par les Raksa. Ils ont trouvés une faille dans la défense d’Accalmie. La ville et le fort communiquait très peu ensemble donc ils pouvaient le prendre sans se faire voir. C’est ainsi que les Raksa prirent le fort pendant la nuit. Ce fort servit de point de relais pour les troupes Raksa. celle ci se rassemblèrent dans ce fort pour passer à l’attaque. Mais chaque mois un convoi de ravitaillement venait au fort et ne voyant pas revenir celui ci, Accalmie décida de d’envoyer des éclaireurs pour voire ce qu’il se passait. Accalmie envoie des troupes pour reprendre le fort mais devant les centaines de troupes Raksa ils se firent battre lors d’une défense grandiose des raksa sur le fort. Accalmie affaibli laisse le sud au Raksa ainsi que le fort.

Fort du Port ayant mis en déroute l'assaut des Raksa

Siège d’Accalmie 9-15

Après leur cuisante défaite les troupes d’Accalmie se sont repliées dans la ville. Dehors les forces Raksa s’organisent et mettent en place un siège en l’an 9. Malgré les sabotages et les diverses attaques, les murailles tiennent bon et les trois premières années de siège passent lentement sans grande avancée des deux camps.
Accalmie survit au siège car les Raksa n’ont pas accès au nord de la ville et donc Accalmie à toujours accès à ses champs et ses bateaux vers Kaïsaï.
Hors les Raksa comprirent et ils durent trouver un moyen d’encercler complètement la ville.
D’abord ils passèrent par l’Ouest car c’était le chemin le plus court. Mais le fort du Port bloquait toute avancée et quelques mois encore passèrent avant toute progression.
Enfin au bout de la troisième année, les Raksa décidèrent de passer par l’Est. C’était une route bien plus longue, sinueuse et entrecoupée de cours d’eau et de falaises qui empêchaient la circulation des armes de siège. Mais c’était la dernière chance pour les Raksa de gagner ce siège.
Alors durant une année entière ils consacrèrent tout leur géni mécanique pour faire traverser les armes de sièges et au début printemps de la quatrième année, un cor Raksa retentit au nord d’Accalmie. Ils étaient là, partout, ils couraient, chargeant les paysans et les maisons. Heureusement Accalmie était entourée de murailles et leur progression fut vite stoppée. Entourée de Raksa, le fort du port tomba en une semaine, maintenant la ville était totalement isolée et combattait sur deux fronts qui lançaient leurs attaques quasiment incessamment. La victoire Raksa était enfin assurée, ne manquait plus qu'à affaiblir assez la ville pour mener l’assaut final. Et ainsi le siège dura un an supplémentaire. Le roi d’Accalmie pria alors Kaïsaï, sa plus proche voisine de venir l’aider et les libérer du siège.

“La réponse fut positive ; Kaisai nous aidera !” Soulagé, le roi Auguste II, rassuré, se laissa couler sur sa chaise de la salle du conseil.
“Kaisai viendra !”
La boucherie durait depuis maintenant six longues années. Les Raksa assiégeait la ville depuis la défaite à fait Zénith et les provisions déjà lourdement rationnées commencent à se faire peu nombreuses. Accalmie tenait. Sur le fil du rasoir mais elle tenait. Le souverain, commençait à désespérer, il apprêta quelques messager pour l’archipel de Kaisai; ils étaient prêt à tout ou presque pour obtenir de l’aide. De l’autre côté de la mer, le peuple à la riche tradition militaire reçu humblement ces messagers continentaux et acceptaient leur demandes désespérées.
Il ne fallut qu’un mois aux kaisaites pour établir un camp près de l’actuelle ville d’Oyodo.
A l’aide de plan archaïques, les généraux Kaïsaï préparèrent l’offensive . La ville encerclée doit être libérée.

Le 53 mortem de l’an 15, la corne de brume sonna. Les tambour Taika retentissent; la bataille commença. Une première offensive, rapide, brisait les lignes de siège.
75 cavaliers à l’Est et 75 autres chargèrent et pénétrèrent la pauvre défense Nord. En effet, cette dernière ne recevait que peu de renforts dû à sa distance aux forces principales.
Sous les yeux ébahis des Accalmes, le flanc Nord des forces assiégeantes fut encerclées devant la porte Nord d’Accalmie.

Il ne fallut que 3 heures aux Kaisaites pour mettre l’ennemis en déroute. L’entrée dans la ville fut triomphale. Les soldats, quelques peu fatigués après la bataille, se mêlèrent à la fête organisée par les habitants libérés, soulagées et ravitaillés. Le lendemain , la seconde bataille prit place. Une sortie héroïque mêlant “ Vive le roi ! Vive Accalmie!” et “Banzai” scandé par les soldats des deux nations.
N’ayant appris que par la fête une défaite de leur forces au Nord, les Raksa avaient préparé à la hâte des défenses de batailles archaïques. Quelques tranchées, sacs et autres piquer hérissés contre les chevaux.
La sortie finale fut accompagnée de salves meurtrières de flèches. Cette ultime boucherie dura 9 heures des charges successives face à un semblant de défense élastique, des contre-attaques puis un retour à la défensive.
Enfin, le flanc droite céda faisant risquer l’encerclement. Les troupes restantes reculèrent et dans un ultime effort, tentèrent de résister à la cavalerie Kaisaites à 15h30, la bataille prit fin avec la mise en déroute unilatérale de l’ennemi; le siège d’Accalmie se soldait par une victoire de l’Homme le 54 Mortem 75 au soir.

Centre d'Accalmie

Monastère Accalmie

Grande église d'Accalmie